Modern Jazz

La danse jazz émerge aux Etats Unis, au milieu du 20e siècle, de la rencontre entre les danses africaines traditionnelles et les danses européennes suite à la période d'esclavage. A l'origine, elle provient donc des danseurs afro-américains.

Née de leur histoire, elle est caractérisée par la liberté, la vivacité, la joie de se mouvoir. C'est un mélange complexe issue de diverses rencontres entre des populations. Ainsi par exemple les danses des plantations se lient aux danses Irlandaises et s'est la naissance des claquettes !

Au fil du temps, le jazz s'imprègne aussi des danses de couples et des danses qui animent les boites de nuit. A cette époque, on y retrouve beaucoup d'improvisation, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. Cependant, la notion de liberté et le rapport au rythme reste au centre de cette discipline.

En Europe, la danse Modern Jazz arrive plus tardivement avec l'essor des comédies musicales de Broadway qui s'exportent à l'international! Elle devient alors très populaire. Plus moderne que la danse classique et plus codifié que la danse contemporaine. La danse Modern Jazz à une définition multiple, mais une terminologie de mouvements bien définie, toujours intimement liée à la musique et à la sensibilité du corps.

Justine

Ma passion pour la danse commence à l’âge de 4 ans. Elle se poursuit d’années en années, au fil des rencontres avec de nombreux professeurs et chorégraphes. Je vibre sur les scènes de la France entière... Montpellier, Poitiers, Bordeaux et bien sûr dans mon Cantal natal!

Mon parcours est pluridisciplinaire et commence par la danse jazz puis classique. Je découvre ensuite la danse contemporaine, ma danse de cœur, celle qui me laisse le plus de libertés, qui me permet de m’exprimer, d’incarner des idées fortes, d’être au plus prêt de mon identité.

Je m’épanouie dans cette pratique artistique, et très vite, l’enseignement s’impose comme une vocation. J’ai envie de transmettre cette passion, ce langage du mouvement aux petits comme au plus grands. J’aime l’énergie que la danse nous donne, tout en partage.

A travers les projets spectaculaires, la danse nous lie les uns aux autres, sans tricher, inculquant des valeurs fortes. Le respect, la sensation d’appartenance à un groupe, à une école, l’écoute des autres, de soi, de son corps. On doit apprendre à se mettre à nu, à se dépasser, à progresser, écouter ses sensations, ses émotions. Interagir avec la musique de façon viscérale... s’exprimer ! Sans pourtant dire un mot !

Voilà ce que j’essai de transmettre, avec bienveillance et rigueur à mes élèves. C’est une belle aventure de vie... alors n’hésitez plus, rejoignez nous!

Justine

Justine - Justi Dance

Danses latines

Salsa et Bachata

La Salsa Portoricaine : Ce style ne vient absolument pas de Porto Rico mais dérive du Mambo (d'où son appellation de " salsa-mambo" aux Etats-Unis), il s'agit du type de salsa inventé par la communauté latino-américaine des Etats-Unis. L'esthétique de la posture des danseurs est très importante et les figures sont stylisées. En salsa portoricaine on retrouve des mouvements de cha-cha-cha, de jazz, et de nombreux tours. Les déplacements s'effectuent dans un couloir imaginaire. Les danseurs peuvent se détacher facilement les mains, notamment pour faire des "shines" (jeux de jambes), ou des mouvements afro.

La salsa portoricaine est une danse beaucoup plus douce et sensuelle que la salsa cubaine, elle comprend de nombreuses chorégraphies. Esthétiquement elle se rapproche plus des danses de salon.

La batchata fusion est un mélange des trois styles de batchata les plus répandus: moderne, dominicaine et sensual. Elle permet d'avoir une danse riche et variée qui s'adapte aux changements de rythmes de la musique. 

La batchata moderne est le style le plus courant et offre une bonne variété de mouvement. C'est la batchata la plus simple, constituée de figures ou passes, elle se danse principalement en position ouverte ou semi ouverte. Les pas sont simples, en revanche il y a beaucoup de jeux de bras qui rappellent la salsa (enrouler, dérouler, faire tourner la partenaire ...) 

La batchata dominicaine est une batchata plus compliquée que la moderne et qui se danse sur des musiques rapides voir très rapides et qui comporte de nombreux jeux de jambes. Elle nécessite de danser en rythme sur des demi-temps, tout en faisant des transferts de hanche. Elle nécessite un guidage très ferme et se danse souvent en position ouverte.

La batchata sensual est plutôt dansée en Europe par les Italiens et les Espagnols, cette variante de la batchata est très en vogue depuis les années 2005-2010. Elle se danse sur des chansons qui ont un rythme lent et sensuel. Elle comporte beaucoup de vagues et se danse avec toutes les parties du corps. Elle nécessite un rapprochement des deux partenaires et se danse habituellement en position fermée.

 

 

   

Adil Lyoubi et Marina Caipirinha

Adil a commencé à danser à l’âge de 12 ans. A travers le Hip-hop, il a développé sa créativité et a très vite montré une facilité pour enseigner les techniques. C’est ainsi qu’à 16 ans, il a commencé à donner des cours de danse Hip-hop à des plus jeunes, se préoccupant avant tout de leur bien-être. Deux ans plus tard, le jeune homme tombe sous le charme des danses latines et depuis il n’a jamais cessé de se perfectionner. Lorsque’il enseigne, Adil prône la bienveillance au sein de ses cours et accorde une place essentielle à la convivialité.

Marina a commencé à danser avant même de savoir marcher. Elle a pratiqué de nombreuses disciplines, mais s’est orientée sur la samba nopée (pieds nus) auprès d’une Batucada à 14 ans. C’était une manière pour elle d’exprimer son énergie positive librement et sans contrainte. Lors d’un séjour en Guadeloupe, elle en a profité pour s’imprégner de la culture et des rythmiques antillaises, très entraînantes. Elle s’est donc formée à la danse traditionnelle antillaise. Son cœur penche depuis pour toutes les danses du soleil. Marina a ensuite intégré un cabaret  brésilien qui lui a permis de se perfectionner durant plusieurs années, ce qui lui a donné une identité orientée vers les danses latines.

La rencontre entre Adil et Marina s’est faite lors d’un gala de miss. Leur partenariat s’est fait très rapidement et leur talent leur a permis de signer un contrat avec l’équipe de production Nuit d’orage. C’est alors que leur aventure a pris une nouvelle tournure… De salles de spectacles, en salles de spectacles, ils sont passés par des casinos prestigieux afin de montrer leur univers. Adil et Marina ont commencé à donner des cours de danse l’année suivante. Leurs méthodes pédagogiques et leurs projets ont créé un engouement total de la part de leurs élèves comme de tous leurs partenaires.

Nous sommes heureuses aujourd’hui de les accueillir au sein de notre association.

Adil, titulaire d’un certificat fédéral d’initiateur en danses latines propose des cours mensuels  de Salsa et Bachata les samedis. Au cours de l’année, il sera ponctuellement remplacé ou accompagné de Marina qui, elle, mettra l’accent sur le styling femme.